Le remplissage des barrages

Comment évolue le remplissage d’un barrage ?

On trouve sur l’ensemble du bassin de la Dordogne plus de 200 barrages hydroélectriques. Mais les principaux ouvrages se situent sur la partie haute du territoire, sur les bassins de la Dordogne amont, la Maronne, la Cère et la Vézère. Au total, le volume utile de ces aménagements dépasse 1 milliard de mètres cubes. Le remplissage de ces barrages évolue dans le temps, en fonction à la fois des apports naturels (pluviométrie) et de l’utilisation des stocks d’eau par les exploitants (EDF gère la majorité des ouvrages et la SHEM également quelques aménagements).

Quelles conséquences ?

En fonction du degré de remplissage des barrages à un moment donné, l’exploitant pourra plus ou moins utiliser ce stock d’eau pour la production hydroélectrique. Ceci peut se traduire par des variations en aval sur les rivières mais aussi dans les retenues. Sur certaines retenues, des activités de pêche, de baignade, de navigation ou plus largement touristiques et économiques se sont développées depuis la construction des barrages. Ces usages sont dépendants des niveaux d’eau en particulier en période de fréquentation touristique, pour des raisons diverses : accessibilité au plan d’eau aspect paysager de la retenue fonctionnalité de cales à bateaux ou de pontons

Les éléments disponibles sur les pages « remplissage des barrages »

La page d’accueil « remplissage des barrages » vous permet de connaître le remplissage global hebdomadaire et les caractéristiques de chacune des principales chaînes d’ouvrages, ainsi que celles de Miallet, un barrage à vocation de soutien d’étiage géré par le Conseil Général de la Dordogne. En cliquant sur une des chaînes, vous accédez aux données sur les principaux barrages gérés par EDF. Vous trouverez également un code couleur, renseignant sur le degré d’accessibilité au barrage pour la navigation : Vert : niveau normal, accès et mise à l’eau facile Bleu : niveau moyen, mise à l'eau envisageable avec uniquement une petite embarcation Orange : niveau bas, accès possible du bord avec prudence, mise à l'eau impossible Rouge : niveau très bas, mise à l'eau impossible, accès très difficile voire dangereux